Vos représentants

Fermer CT

Fermer CTP

Fermer CHS hors EPLE

Fermer CHS EPLE

Fermer CAP catégorie A

Fermer CAP catégorie B

Fermer CAP catégorie C

Fermer CTP

 ↑
Agenda
 ↑
Recherche



 ↑
Nous contacter
 ↑
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
 ↑
Section CFDT du Conseil Régional des Pays de la Loire
  • cfdt1.png
  • cfdt2.png
  • cfdt3.png
  • cfdt4.png

    Contact


Les 3 dernières nouvelles

Déclaration CT du 01/12/2016 - par Marc le 02/12/2016 @ 15:46

Vous trouverez ci-dessous notre déclaration au Comité technique concernant la réorganisation du Campus - Phase 2 :

 

Rapport N°1 : Réorganisation des services Phase 2

Mesdames messieurs, chers collègues.

C’est peut dire que la présentation de ce rapport numéro 1 sur la réorganisation des services régionaux nous laisse sur notre faim. Il n’est pas de notre compétence de commenter l’organisation des politiques publiques souhaitées par la nouvelle majorité. En revanche, le comité technique doit se prononcer sur la pertinence (ou pas…) des moyens déployés pour la mise en oeuvre de ces mêmes politiques publiques.

Et là, force est de constater que nous ne sommes pas en mesure de nous positionner tant les informations dont nous disposons sont parcellaires. Sans compter le peu de temps dont nous avons disposé avant chaque réunion pour étudier les documents proposés par l’administration.

Concernant les moyens logistiques (avec les systèmes d’information, notamment) ou les moyens en gestion des ressources humaines, là encore, il y a loin de la volonté affirmée à la mise en place sur le terrain. On nous parle de priorité à la santé et la sécurité au travail, de prévention à tous les étages, et de sens au travail quand la réalité qui nous remonte des directions est bien plus opaque et anxiogène pour les agents.

On nous dit : « nouveau médecin de prévention » ! Certes, c’était nécessaire, et attendu depuis plusieurs années. Mais dans le même temps, qu’en est-il des moyens à déployer pour accompagner les agents en situation difficile ? On dit souvent qu’il est trop facile de casser le thermomètre pour faire croire que le patient va bien, mais il est tout aussi illusoire de penser qu’en multipliant les diagnostics, le patient va guérir sans les médicaments qui conviennent.

Pour la CFDT, non seulement la collectivité ne remplit pas ses obligations vis-à-vis des partenaires sociaux en ne leur permettant pas d’apprécier la pertinence des moyens mis en face des ambitions en matière de politiques publiques, mais notre organisation reste très inquiète sur la suite du processus de réorganisation. Le décalage entre les « notes managériales » et leur application dans certaines directions est tel que nous pouvons malheureusement prévoir de grosses difficultés dans les semaines et les mois à venir.

Pour ces raisons, nous nous abstiendrons sur ce dossier

... / ... Lire la suite


Intervention Bilan social 2015 - par Bernard le 03/10/2016 @ 10:57

Notre intervention lors du dernier Comité Technique concernant le bilan social 2015 :

Rapport 1 : Bilan social :

Nous nous sommes posé la question : à quoi sert un tel document ? La santé et la qualité de vie au travail sont des attentes majeures des salariés et un facteur d’attractivité pour les collectivités car des salariés en bonne santé et bien dans leur travail apportent une plus grande performance. Un certain nombre d’entreprises, de collectivités développent cette préoccupation pour améliorer la qualité des services, réduire l’usure professionnelle, préparer les réorganisations, etc … D’autre pas du tout !

Dans les deux cas, avoir des critères et des indicateurs est une aide à la définition des objectifs et des mesures à prendre pour une politique efficace de Santé, Qualité de vie au travail, de sa négociation, sa diffusion, sa mise en œuvre, son suivi et naturellement son bilan. Tous les ans nous avons la chance d’avoir un document complet, en couleur, reprenant les grandes familles d’indicateurs.

Tous les ans nous attendons de voir certaines courbes s’inverser, pas pour se présenter aux élections, mais pour se féliciter que les actions mise en œuvre depuis plusieurs années commencent à porter des résultats. Tous les ans nous sommes déçus.

Le premier point incontournable est la pyramide des âges.

Tout part de là. 50 % des agents des EPLE ont plus de 50 ans et nous arrivons à 75 % pour les plus de 45 ans. Pour le siège nous arrivons à 50 % de plus de 45 ans. Ces chiffres permettent de comprendre certaines situations. Par exemple le taux d’agents reconnus en situation de handicap, 7,82 % en direct et 8,14 % en incluant les marchés avec le milieu protégé.

C’est bien mais combien d’agents, dans ces chiffres, qui ont été reconnus handicapés à cause de mauvaises conditions de travail avant l’intégration dans la fonction publique territoriale ? A cause d’un suivi médical déficient ? Il ne faut pas oublier les 505 agents ayant une restriction d’aptitude définitive.

Ces situations, qui sont bien acceptées dans la plupart des cas, posent malheureusement des problèmes dans certains établissements. Accepter la différence est difficile. Bien sûr ce n’est pas de votre responsabilité, vous venez d’être élus mais votre responsabilité est collective car ce sont vos amis politiques qui étaient au gouvernement et qui n’ont pas appliqué les lois sur la santé et la sécurité au travail. Vous pourrez les en remercier.

Une autre conséquence de la pyramide des âges est l’absentéisme.

6,8 % en 2012, 7,8 % en 2013, 8,2 % en 2014 et 8,4 % en 2015. Nous sommes loin de l’inversion de la courbe.

Même si les accidents du travail sont en petite baisse, du moins dans les EPLE, et vous le signalez fort à propos, les arrêts pour maladie ordinaire sont en hausse. Vous le savez ce chiffre est un révélateur d’une mauvaise qualité de vie au travail. Mauvaise ambiance, mauvais management, pression professionnelle bref tout ce que les RPS recouvrent.

Nous travaillons à la mise en place du Document unique dans lequel il y a un volet RPS, mais il ne faudrait pas faire le D.U dans le seul but de celui de répondre à la réglementation.

Une fois de plus les agents des lycées représentent plus de 50 % des accidents de travail (31 ,5% en restauration, 17,4 % en nettoyage des locaux et 8,3 % pour la maintenance par exemple)

Comment s’en étonner quand nous constatons que, dans un établissement, là où 13 agents sont affectés il n’y a que 7 de présents pendant plusieurs jours, et le travail doit être réalisé. Ou encore quand on remplace un matériel par un autre moins performant où par un matériel d’occasion.

Pour nous chaque remplacement devrait être obligatoirement fait par un matériel permettant de meilleure condition de travail. Ce n’est pas avec une gestion comptable que vous arriverez à inverser la courbe.

Dans la note de cadrage du 6 septembre, il est précisé « introduire massivement et systématiquement les nouvelles formes de communication et d’échanges. Le Président a souhaité que la Région Pays de la Loire soit la première institution régionale française sur ce plan d’ici la fin de la mandature ». Il ne faut pas que cet objectif soit atteint au détriment des investissements nécessaires et indispensables dans les EPLE.

L’objectif du management devrait être de réduire le nombre d’accidents, pas le contraire. Nous attendons les actions sur la prévention des risques liés à l’activité physique. La CFDT a fait des propositions qui ont déclenchées quelques sourires, mais nous les maintenons comme actions bénéfiques pour l’ensemble des agents donc de la collectivité.

La pyramide des âges est présente également dans les prestations sociales : -3,9 % rentrée scolaire, -13,5 % enseignement supérieur, -14 % évènements familiaux par exemple et + 49,1 % prime départ à la retraite) Naturellement, tout cela doit être cohérent avec une politique de recrutement et une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences. Plus de 30 % des agents partiront en retraite dans les dix ans, cela doit s’anticiper.

Vous nous avez fait part de quelques actions que vous allez mettre en place et qui allaient dans le bon sens mais pour l’instant il n’y a rien de fait. Les agents attendent des actes, pas des discours.

Il y a 3 valeurs essentielles qui sont unanimement reconnues pour qu’une collectivité ou entreprise se développe : Le respect de la personne – la transparence et l’exemplarité – le dialogue social

Ces mots se retrouvent dans certains de vos discours mais vous avez du mal à les mettre en œuvre. Pourquoi tant de timidité, tant de retenue ? J’aurais pu parler des salaires, des formations, de la répartition femmes-hommes, des sanctions disciplinaires et autres mais j’ai souhaité que l’intervention ne porte que sur un dossier important pour l’ensemble des agents de la collectivité. Dossier que la CFDT porte depuis plusieurs années.

Nous ne pouvons que regretter que la santé et la qualité de vie au travail ne soient pas au programme des candidats aux élections car cela à une incidence très forte sur les différents budgets (sécurité sociale, handicap, familial, investissement, fonctionnement, …)

Pour conclure, quand nous n’aurons plus que le nombre de femmes dans la haute administration à discuter, nous aurons gagné le pari de l’inversion de la courbe. Nous aurons gagné le pari d’une collectivité attractive ou il fait bon travailler.

Pour l’instant il est important de comprendre que la fonction publique n’est pas un coût, des dépenses, des postes à assumer mais que le fonctionnaire est un producteur de services en faveur de l’intérêt général. Encore faut-il lui donner la possibilité de le faire.

Et je finirai par ce slogan des travailleurs sociaux CFDT « les fonctionnaires sont une richesse » !

... / ... Lire la suite


Guerre syndicale ou pas ???? - par Marc le 03/10/2016 @ 10:39

Sommes-nous dans une guerre syndicale ?

Pour notre part, malgré des attaques régulières d'une organisation syndicale qui a tout faux, si une entente est bonne pour les salariés, nous la ferons.

S'il y a convergences syndicales, allons-y !!! Mais nous n'accepterons plus les agressions verbales dans les réunions et les instances paritaires.

Pour rappel, 15 locaux de la CFDT ont été saccagés sans condamnation de certaines organisations syndicales, nous ne l'oublions pas.

Comme Laurent BERGER, nous affirmons que les salariés sont mieux traités là où la CFDT est présente. Il est normal que ce soit les salariés qui décident de l'organisation du travail dans l'entreprise où ils travaillent. Ce n'est pas par la virulence, qui montre l'incapacité à dialoguer, à négocier, que les salariés seront mieux reconnus, mieux valorisés.

Aujourd'hui, les salariés ont aujourd'hui encore plus besoin de la CFDT que par le passé. La CFDT est un repère par nous formons une organisation fiable, cohérente, ancrée dans ses valeurs et ouverte sur le monde, qui bénéficie de tout son réseau de militants et d'adhérents.

A la région Pays de la Loire, la CFDT est présente dans toutes les instances paritaires et dans tous les groupes de travail, ce qui n'est pas le cas de certains. Nous défendons et accompagnons tous les agents

 

 

... / ... Lire la suite



^ Haut ^